Terra est un protocole blockchain de preuve de participation spécifique à une application utilisant le consensus Tendermint qui repose sur le SDK Cosmos.

Qui développe et prend en charge des paiements stables et des infrastructures financières ouvertes. Le réseau s’appuie sur un jeton natif, un protocole stablecoin , un système oracle et des contrats intelligents pour apporter aux utilisateurs de l’argent programmable pour Internet. L’ensemble du protocole est soutenu par un panier de stablecoin avec une notion de seigneuriage indexées sur diverses monnaies fiduciaires. Tous sont stabilisés algorithmiquement par l’actif natif de la blockchain, le jeton LUNA.

Le projet propose plusieurs options de stablecoin qui permettent un règlement instantané. Pour accomplir cette tâche, Terra s’appuie sur un algorithme de stabilité des prix qui modifie activement l’offre monétaire d’un actif pour conserver sa valeur. De cette façon, Terra peut offrir aux utilisateurs des frais moins élevés, plus de stabilité, des échanges transfrontaliers transparents et des actifs financiers très réactifs.

En libérant des pièces stables à ancrage fiduciaire, Terra est à proprement dit une banque centrale numérique. Une partie du système aide à remplacer la chaîne de paiement complexe et coûteuse actuelle qui comprend les banques, les passerelles de paiement et les réseaux de cartes de crédit. Terra offre ainsi des gains d’efficacité aux commerçants et aux consommateurs, tout en améliorant continuellement l’infrastructure et les outils de l’écosystème pour finalement atteindre un système de paiement transparent, distribué et neutre de manière crédible.

Stablecoins décentralisés

Terra est une plate-forme financière qui sert des applications décentralisées de nouvelle génération. Le protocole Terra offre une solution particulière : des pièces de monnaie décentralisées émises sur une seule plate-forme. Initialement, Terra a lancé six pièces stables indexées sur l’USD, l’EUR, le CNY, le JPY, le GBP et le KRW. Dans l’écosystème Terra, ceux-ci sont nommés TerraUSD (ou UST), TerraEUR, TerraCNY, etc. De nouvelles devises fiduciaires peuvent être ajoutées par les votes des utilisateurs. 

Les pièces stables Terra offrent des échanges transfrontaliers abordables et des échanges instantanés entre les jetons internes à des frais extrêmement bas et à des taux avantageux. Cela signifie que vous pouvez échanger des UST contre des TerraCNY en quelques secondes sans aucun intermédiaire.

Luna

LUNA est essentiellement l’épine dorsale et le fondement de l’ensemble du réseau et de l’écosystème Terra.

LUNA est le jeton natif du réseau Terra, utilisé pour le stacking afin de sécuriser le réseau, 

La gouvernance du réseau Terra est assurée par les détenteurs de LUNA. Les détenteurs de LUNA peuvent voter sur des propositions visant à apporter des modifications à divers paramètres du protocole Terra. De plus, les détenteurs de LUNA peuvent voter sur les ajustements des structures de récompense et d’autres changements directionnels. 

LUNA peut exister dans trois états :

Unbonded – Luna qui peut être librement échangée comme un jeton ordinaire, sans aucune restriction.

Bonded – Bonded LUNA est considéré comme stacker , et pendant qu’il est lié, il continue de générer des récompenses pour le validateur et le délégant auquel il est lié. Lorsqu’il est lié, LUNA ne peut pas être librement échangé et reste enfermé dans l’écosystème.

Unbonding  – Unbonding LUNA  ou la suppression de LUNA est également appelée dissociation. La période de dissociation dure 21 jours et pendant cette période, il n’y a pas de récompenses de mise, et la LUNA ne peut pas être librement échangée. Après la période de déliaison de 21 jours, la LUNA est considérée comme étant revenue à l’état Unbonded.

De plus, le pool communautaire Terra est en place pour accumuler des fonds afin de créer des applications plus décentralisées (dApps) qui utilisent UST. Au fur et à mesure que cela se produit, plus d’UST peuvent être imprimés dans un processus connu sous le nom de seigneuriage.

Seigneuriage de Terra

Si la demande croissante d’UST le fait négocier au-dessus de 1 $ sur les marchés hors chaîne, les arbitragistes peuvent brûler 1 $ de LUNA pour frapper 1 UST sur la chaîne, puis vendre l’UST sur le marché hors chaîne (par exemple, Kucoin) où UST se négocie à prime pour empocher un profit. La vente au comptant d’UST hors chaîne dans ce scénario ramène le rattachement à 1 $. Ce processus réduit l’approvisionnement en circulation de LUNA, ce qui augmente la valeur unitaire pour les stackeurs de LUNA.

Actuellement, le seigneuriage de Terra est utilisé pour financer la croissance de l’écosystème en réinvestissant le seigneuriage généré pendant les périodes d’expansion de l’UST. Cela imite la croissance alimentée par les dépenses budgétaires de la branche législative ou exécutive d’un gouvernement. C’est également un avantage marqué par rapport aux modèles de monnaie stable, qui ne peuvent pas générer de seigneuriage puisqu’il n’y a aucun profit généré par la création de nouvelle monnaie (UST).

Le seigneuriage est réinvesti à la base du module Treasury_Weight du protocole, qui s’adapte aux différentes conditions de marché. Dans un scénario standard, le seigneuriage est réparti comme suit :

  • Une partie de LUNA est brûlée à partir de l’approvisionnement global.
  • Une partie de LUNA est envoyée au Trésor communautaire.
  • Une partie de LUNA est allouée aux validateurs LUNA.

 

Plus succinctement, le seigneuriage excédentaire du swap de LUNA → UST sur la chaîne est utilisé pour financer la croissance de l’écosystème Terra, où il est retiré de l’approvisionnement liquide et conçu pour atteindre un effet multiplicateur sur la croissance/ où l’UST nouvellement émis génère plus de valeur pour les détenteurs de LUNA.



Absorber la volatilité de la contraction

La contraction de la masse monétaire a un coût,dans une banque centrale, ce coût ( l’absorption de la volatilité) est supporté par la banque centrale via des mécanismes tels que l’émission d’obligations et d’instruments de dette à court terme, la hausse des taux d’intérêt, etc.

Cependant le point caché est que l’expansion de la masse monétaire américaine dilue progressivement les détenteurs de dollars américains, principalement les épargnants à long terme. Si la dilution dépasse les taux d’épargne (situation actuelle), alors les détenteurs d’USD sont incités à entrer sur les marchés à risque comme les actions pour générer un rendement sur leur capital plutôt que d’être dilués de manière persistante.

Dans Terra, ce coût de contraction est grevé par les validateurs LUNA. Parce qu’ils ont lié des parts importantes de LUNA dans le réseau (avec une période de dissociation de 21 jours), la dilution de l’offre de LUNA affecte négativement son prix, provoquant des tirages dans les portefeuilles des validateurs. Les validateurs, en moyenne, détiennent également le plus de LUNA, ce qui en fait les participants les plus incités à la santé à long terme du réseau.

C’est le coût implicite que les validateurs LUNA sont prêts à absorber à court terme. Les validateurs de LUNA sont convaincus que la volatilité à court terme peut être échangée contre une incitation à plus long terme et plus attrayante.

LUNA est utilisé comme une défense immédiate contre la volatilité des prix UST en fixant le prix de Terra à un taux de change fixe basé sur le prix d’oracle et sur le mécanisme d’échange en chaîne.

Mise à jour Columbus 5

Suite à la migration réussie de Columbus-4 vers Columbus-5, la mise à niveau du réseau principal la plus importante de Terra depuis la création du protocole Terra est désormais officiellement en ligne.

Col-5 ouvre de nombreuses dimensions pour l’écosystème Terra afin de mieux capturer la valeur, de transférer les actifs à travers les chaînes et de jeter les bases d’une économie TeFi dynamique.

Bon nombre des changements les plus notables apportés au protocole Terra dans Columbus-5 sont venus de la communauté LUNA. Les votes de la communauté en chaîne au cours des derniers mois ont été regroupés dans une mise à niveau essentielle du réseau principal, Columbus-5, qui changera de nombreuses facettes du protocole Terra.

Parmis celle-ci, nous pouvons en citer trois :

  1. Brûlez tous les seigneuries

Jusqu’à présent, une partie du seigneuriage allait au pool communautaire surfinancé et a été utilisée pour des récompenses. Après le lancement de Columbus-5, le seigneuriage sera brûlé pour toujours. Cela semble risqué, mais cela ne devrait pas l’être. En fait, la valeur de LUNA devrait augmenter.

Cette décision a été prise sur la base d’un sondage sur la gouvernance qui est censé rendre l’échange LUNA → UST beaucoup plus efficace.

  1. Mise à niveau vers Stargate

La mise à niveau vers Stargate active les capacités d’intégration du protocole de communication Inter Blockchain (IBC). L’IBC prend en charge les actifs interchaînes tels que Solana, Polkadot et Cosmos, certains des plus grands noms de la cryptographie.

Pour le dire simplement, cela représente un énorme coup de pouce au cas d’utilisation de Terra. Grâce à Cosmos, plus de 250 dApps à intégrer et le pont Gravity (le pont le plus décentralisé vers Ethereum à ce jour). Ceci, bien sûr, augmente considérablement la demande d’UST.

  1. Intégration d’ Ozone et du trou de ver

Ozone est le propre protocole de couverture de Terraform Lab. 

Bien que Terra dispose désormais de plusieurs options de couverture, Ozone sera l’assurance pour les projets construits par Terraform Labs. 

Wormhole est le pont entre Terra et Solana. Cela réduira considérablement les frictions pour le déménagement de l’UST sur Solana. Cela permettra une intégration et une collaboration plus poussée entre les grands projets d’échange stable de Terra et Solana.

Écosystème Terra

Terra héberge un certain nombre d’applications au sein de son écosystème qui ciblent les paiements, les revenus et les investissements et utilisent toutes ses pièces stables. Les applications Terra incluent :

Chai

Un produit de paiement utilisé par 5% de la population en Corée du Sud. Il utilise les pièces stables de Terra pour régler les transactions plus rapidement et moins cher que ses homologues hérités et a généré plus de 2 milliards de dollars de volume de transactions annualisé.

Miroir protocol

Un protocole DeFi qui permet la création d’actifs synthétiques pour fournir une exposition dans le monde réel à tous les types de classes d’actifs telles que les actions, les matières premières, les ETF, etc. L’émission de masses synthétiques oblige les utilisateurs à déposer l’UST de Terra en garantie à un taux de garantie de 150 %. 

Anchor

Un protocole d’épargne à haut rendement offrant des rendements peu volatils sur les dépôts de pièces stables Terra. Le protocole vise à être le taux de référence DeFi pour l’épargne. 

Terra propose PayWithTerra et MemePay , une application de paiement populaire en Mongolie. De plus, le cofondateur de Terra, Daniel Shin, a également fondé Ticket Monster (TMON), un site de commerce sud-coréen réalisant 3,5 milliards de dollars de transactions annuelles.

et bien d’autres

Equipe Terra

Co-fondateur Daniel Shin. Fondateur et PDG de Ticket Monster, la plus grande plateforme de commerce électronique en Corée. Il a également cofondé et siège au conseil d’administration de Fast Track Asia, qui a créé et vendu de nombreuses unités telles que Fast Five et FoodFly. Daniel est un grand nom dans le domaine du e-commerce. Baccalauréat ès arts à Wharton Undergrad.

Co-fondateur Do Kwon. Il a également fondé et dirigé Anyfi. Chez Anyfi, Do Kwon a contribué et détient de nombreux brevets importants sur les réseaux distribués. Il a travaillé comme ingénieur logiciel chez Microsoft et Apple. Il est diplômé en informatique de Stanford.

Evan Kereiakes est en charge de la recherche financière. Il a 7 ans d’expérience à la New York Reserve Bank en tant que gestionnaire de portefeuille japonais pour les réserves de change. Il était économiste au Trésor américain, lié au Conseil économique de la Maison Blanche. Evan a étudié l’ingénierie dans les universités Duke et Illinois et a obtenu un MBA de l’Université de Chicago.

Conclusion

Le protocole Terra agit comme une banque centrale numérique, en assurant la stabilité de ses stablecoins via des algorithmes et des contrats intelligents.

Avec une conception hybride qui utilise à la fois des stablecoins et le token Luna , il fournit un mécanisme stable, mais également la possibilité pour les utilisateurs de gagner des rendements en détenant du LUNA qui sert également à garantir les réserves.

La conception de Terra est assez innovante de l’approche de nombreuses autres stablecoins qui ont choisi de s’adosser un système de garantie fiduciaire. Les stablecoins de Terra bénéficient également d’une meilleure décentralisation par leur mécanisme.

Liens Utiles : 

https://www.terra.money/#1

https://www.terra.money/Terra_White_paper.pdf

Si vous desirez soutenir Cryptovetor , vous pouvez me soutenir sur cette page